Notre démarche pour l’environnement

Chère cliente, Cher client, Aujourd’hui, chacun connaît les enjeux du développement durable, de la préservation de l’environnement et de la qualité du cadre de vie.

Comme vous, nous voulons y contribuer. C’est pourquoi nous engageons notre entreprise dans la voie de la construction durable en nous associant à la charte: “je bâtis avec l’environnement” Par cette démarche volontaire, nous prenons six engagements forts qui vous assureront compétence, conseil, écoute et professionnalisme.


Nous nous tenons à votre disposition pour les évoquer avec vous et vous accompagner dans la réalisation de vos projets dans le respect de l’environnement.


Nous vous prions de croire, Chère cliente, Cher client, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.


Les enjeux

Le bâtiment est le plus gros consommateurs en énergie primaire (40%). Il se trouve devant le transport qui consomme 30% d’énergie primaire et 22% pour les industries.

Le bâtiment est responsable de plus de 40% d’émissions de co², alors que le prix du pétrole et de l’énergie devrait continuer à monter.

L’Union Européenne mobilise l’ensemble du secteur du bâtiment pour faire face à cet enjeu économique et écologique. Elle vise à réduire par 3, la consommation énergétique des bâtiments neufs d’ici 2020.


Maison Bioclimatique

La maison bioclimatique est un levier considérable en économie d’énergie que ce soit en neuf ou en rénovation qui ne coute pas forcément plus cher qu’une construction classique.

On parle d’une maison bioclimatique lorsqu’une construction est pensée pour s’adapter à son environnement et profiter ainsi d’un maximum d’apport naturel et gratuit. Cet environnement, c’est d’abord le terrain sur lequel le bâtiment est construit : ses pentes; ses expositions au vent; son altitude et son climat.

La maison bioclimatique a pour objectif principal de limiter les déperditions et d’optimiser les apports solaires. Et par conséquent en hiver, il faut pouvoir capter un maximum de rayonnement solaire. Ensuite, il faut stocker ce rayonnement avant de diffuser l’énergie emmagasinée.

En été, il faut occulter le rayonnement direct et minimiser les apports à travers les parois. Attention l’angle du rayonnement solaire est différent en été et en hiver.
Il diffère aussi en fonction de la latitude ou se situe la construction.
Plus on se rapproche de l’équateur et plus le soleil est haut dans le ciel et frappe plus les toitures et moins les murs. Les méthodes permettant de capter le rayonnement ou de l’occulter seront à adapter différemment.
La maison bioclimatique est donc différente en fonction de la localisation géographique.

Au-delà du mot “bioclimatique”, on retrouve un état d’esprit qui s’étend jusqu’à la notion d’écoconstruction. La particularité de ses concepts, c’est que les données sont très locales et doivent être considérées au cas par cas. Même si le principe reste le même, les solutions sont à chaque fois différentes.


maison traditionnelle en brique

La maison passive

La maison passive désigne un bâtiment dont la consommation énergétique au m² est très faible voir totalement compenser par les apports solaires ou par les calories émît en interne. Par exemple: le matériel électrique et les habitants.

Une maison BBC (maison basse consommation) est une maison passive avec un objectif de consommation maximale en énergie primaire fixer 50 kWh/m²/an.

Comment y parvenir ?

En privilégiant la conception bioclimatique vous réduirez les pertes de chaleur et optimiserez les gains passifs; en optant pour une maison compacte et bien orienter; en mettant en place une isolation performante et en évitant les ponts thermiques; en évitant les fuites d’air et la pénétration du vent, tout en renouvelant l’air grâce à une vmc.

Sélectionné des équipements à haut rendement pour le chauffage et l’éclairage. Avoir recours aux énergies renouvelables comme la géothermie, pompe à chaleur, puit canadien, solaire (photovoltaïque – thermique) ou l’éolien.


Maison Rt2012

Maison RT2012

Il ne suffit plus d’atteindre un niveau de résistance thermique pour chacun des éléments de la construction, mais il s’agit de prévoir sa consommation d’énergie. Pour cela, il faut connaitre la quantité d’énergie nécessaire à la production d’eau chaude, de chauffage, d’éclairage…

Le bureau d’études thermiques devra connaitre le “coefficient de transmission surfacique et linéique” de chaque élément de la maison pour déterminer sa consommation d’énergie.Nos constructions répondent aux exigences de la réglementation thermique 2012. Vous obtiendrez ainsi le niveau d’isolation souhaité, jusqu’à la maison passive.

La réalisation d’une maison traditionnelle vous apportera un confort et un bien-être au quotidien. En effet, construire en traditionnelle est un gage de performances thermiques.


maison traditionnelle positive

Maison à énergie positive BEPOS

La maison à énergie positive est une maison passive ultra performante. Elle est équipée en moyen de production d’énergies renouvelables. Grâce à ses équipements, la maison à énergie positive produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

À partir de 2020, toutes les constructions neuves devront être des maisons à énergie positive. Toits, murs, fenêtres permettront d’accumuler et de restituer de la chaleur, ou seront utilisées pour produire de l’électricité.

Le bâtiment à énergie positive fournit à ses utilisateurs un environnement d’intérieur sain et confortable. Il facilite les comportements écoresponsables. La maison réduira les besoins de chaleur, de froid et d’électricité. Puis elle utilisera des énergies renouvelables locales pour subvenir aux besoins restant.

Que ce soit pour la planète ou pour votre bien-être. La maison à énergie positive n’offre que des avantages.


Comment faire son choix ?

Aujourd’hui dans l’évolution de la réglementation thermique, il est difficile de faire un choix. Il est important de prendre en compte les besoins, les envies et le budget pour faire le meilleur compromis. A partir de ces éléments, nous étudierons ensemble quel niveau de performance atteindre.